Rencontres internationales du documentaire de Montréal

en Mon agenda

Chercher pour des films, des nouvelles, des activités ou par mots clés

9 Novembre 2016

Les RIDM débutent demain !

Les RIDM débutent demain !

Fuocoammare, par-delà Lampedusade Gianfranco Rosiouvre le festival 

et annonce une programmation engagée et éclectique !

Montréal, le mercredi 9 novembre 2016 – Demain, le jeudi 10 novembre, débute la 19e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM). Présenté en première québécoise, Fuocoammare, par-delà Lampedusa, du réalisateur italien Gianfranco Rosi, lancera les festivités. À l’image de ce film ambitieux et maîtrisé, Ours d’or du dernier festival de Berlin, les RIDM proposent cette année une sélection d’oeuvres inspirées qui propose d’aller à la rencontre du réel sous toutes ses formes. 

Tourné sur l’île symbole de la crise migratoire actuelle, Fuocoammare, par-delà Lampedusa joue sur les contrastes et propose une approche oblique qui rend palpable comme jamais l’absurde drame de notre époque. Le documentaire sera présenté en ouverture du festival ce jeudi 10 novembre à 19h à l’Auditorium des diplômés de la SGWU (H-110) de l'Université Concordia

La projection sera suivie de la soirée d'ouverture qui se tiendra dès 21h au Quartier général, l’Ancienne École des beaux-arts de Montréal (3450, rue Saint-Urbain). Les festivaliers pourront célébrer le coup d’envoi du festival sur la musique pop sixties de She-Devils avant d’applaudir le formidable talent des artistes hip-hop Hua Li et Strange Froots. La soirée se terminera avec les DJ sets de Jef Ellise Barbara, Eejungmi et Clearspot.

Une seconde projection de Fuocoammare, par-delà Lampedusa est prévue le 14 novembre, à 17h45 au Cinéma du Parc. 

Dans toutes les sections du festival, la programmation fait la part belle à des œuvres qui questionnent les grands enjeux politiques. Tourné en Grèce, le film-fleuve Combat au bout de la nuit de Sylvain L’Espéranceprend à bras le corps les bouleversements socio-politiques récents d’un état qui représente la chute du modèle néo-libéral occidental. Dans Mixed Feelingsde Guy Davidi,alors qu’Israël attaque Gaza, Amir ne peut taire ses opinions opposées à la politique israélienne pendant qu’il enseigne le théâtre expérimental dans son appartement. Tempestad de Tatiana Huezo se concentre sur deux destins : Miriam, accusée à tort de trafic humain et Adela, dont les performances de clown sont ombragées depuis la disparition de sa fille. The Prison in Twelve Landscapes de Brett Story s’attaque aux impacts sociaux, politiques et économiques dévastateurs du système carcéral américain. Wake (Subic) de John Gianvito réinterprète l’histoire philippine depuis la guerre de 1899 contre les États-Unis.  

Le récit autochtone est quant à lui abordé dans le film INAATE/SE [it shines a certain way. to a certain place/it flies. falls./] de Adam et Zack Khalilqui bouscule la narration traditionnelle et linéaire afin de confronter la conception occidentale de l’Histoire. We Can’t Make the Same Mistake Twice de Alanis Obomsawinaccompagne le plaidoyer d’une avocate pour la prise en charge équitable des soins prodigués aux enfants autochtones. Enfin, Angry Inuk de Alethea Arnaquq-Barilse penche sur les enjeux de la chasse aux phoques, élément essentiel de l’économie inuit mais banni par les groupes de défense des animaux. Les  cinéastes de ces films seront présents lors de la conférence La riposte des cinéastes autochtones, où ils discuteront de leurs pratiques et de leurs démarches. 

La création artistique trouve également sa place dans la programmation du festival puisque le film David Lynch : The Art Life de Rick Barnes, Olivia Neergaard-Holm et Jon Nguyen se consacre à l’artiste culte, qui se livre comme jamais dans ce documentaire tourné dans son propre studio. Le film M. Gaga, sur les pas d’Ohad Naharin de Tomer Heymann s’intéresse au grand chorégraphe israélien, créateur du célèbre mouvement « Gaga ».

Les RIDM perpétuent leur démarche de brouiller la frontière entre documentaire et fiction. Hanté par le massacre perpétré dans un cinéma du Colorado en 2012, Dark Night de Tim Sutton observe avec une douceur inquiète les activités anodines de citadins ordinaires et s’affirme comme le digne héritier d’Elephant. Tales of Two Who Dreamt de Andrea Bussmann et Nicolás Pereda nous plonge dans le faux making of d’un film fantastique qu’une famille de Roms écrit alors qu’elle attend son audition avec les services d’immigration de Toronto. Brothers of the Night de Patric Chiha, comparé aux films de Fassbinder et Kenneth Anger, suit le destin de jeunes roms venus à Vienne et forcés de vendre leurs corps pour subvenir aux besoins de leurs familles. 

La programmation propose également de rencontrer des personnages touchants, drôles et inoubliables. Peter and the Farm de Tony Stone trace le portrait d’un vieil homme complexe et attachant : Peter, ermite, artiste et idéaliste des années 1960. La résurrection d’Hassan de Carlo Guillermo Proto accompagne les Harting, famille de non-voyants. Tous trois chantent dans le métro de Montréal à la quête de sérénité, hantés par la mort d’Hassan, le seul voyant de la famille. Dans Swagger de Olivier Babinet, les élèves d’une école secondaire de la banlieue parisienne questionnent leur identité et affichent leur flamboyance dans une sensibilité loin des clichés misérabilistes.

Seul festival au Québec entièrement dédié au documentaire, les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) offrent au public le meilleur du cinéma du réel en rassemblant les grands auteurs et les nouveaux talents à découvrir.

La 19e édition des RIDM se tiendra à Montréal du 10 au 20 novembre 2016

au Cinéma du Parc, à la Cinémathèque québécoise, au Pavillon Judith-Jasmin, à l'Université Concordia ainsi qu'au Quartier général des RIDM, installé dans l'Ancienne École des beaux-arts de Montréal, située au 3450 rue Saint-Urbain. 

Informations : www.ridm.ca / info@ridm.ca

-30-

Contact : Caroline Rompré | relationniste de presse | 514-778-9294| caroline@pixellex.ca

 

PDF

 

Infolettre

Découvrez le meilleur du documentaire, prenez part à nos activités à l’année, et ne manquez rien du festival!

Abonnement à l'infolettre

Découvrez le meilleur du documentaire, prenez part à nos activités à l’année, et ne manquez rien du festival!